Toamasina est la province de l’est de Madagascar (sa surface est un peu plus petite que celle des Pays-Bas). Elle a une population de 3 millions d’habitants. Toamasina signifie « comme le sel » ou « salé ». La région Atsinanana fait partie de cette province.2000px-Madagascar_Toamasina_Province.svg

visuel-Canal-des-Pangalanes

Située le long de la côte est, la province a un long littoral avec une grande richesse de panoramas et de paysages. Les baignades et la plongée sous-marine sont possibles dans certaines parties, principalement lorsque les barrières de corail offrent une protection. C’est la province qui fournit au pays de nombreuses sortes de fruits, d’épices et de palmiers. D’interminables étendues d’arbres à litchis majestueux, l’odeur des clous de girofle qui sèchent, boire le lait de coco directement dans une noix fraichement coupée, ou apprendre comment fabriquer du savon à partir d’huile de palme, toutes ces expériences attendent le visiteur intéressé.

Les réserves naturelles avec leur faune et leur flore uniques, de nombreuses espèces non encore identifiées, constituent des destinations de premier rang pour les voyageurs. Une aventure à part entière est l’observation des baleines dans la baie d’Antongil et à l’île Sainte-Marie. Il y a plusieurs stations balnéaires, comme Foulpointe, Mahambo, Manompana, et Vatomandry. Les sites historiques intéressants sont la Forteresse Manda et les tombes de Prince Ramiango et de Couillandeau de la Touche, tous situés près de Foulpointe. A Fénérive-Est, on peut visiter le musée Lampy et une autre forteresse, Vohimasina. Le cimetière des pirates sur l’île Sainte-Marie et la plage appelée plage des hollandais à Nosy Mangabe, où les naufragés hollandais ont gravé leurs noms sur les rochers, sont des vestiges des premières visites des européens à Madagascar.

Voir notre visite de Sainte-Marie et notre visite de Mahambo

Fetrahomby

Le canal Pangalanes, long de 600 kilomètres, est un système de ruisseaux et de plusieurs lacs magnifiques connectés vias des canaux creusés par l’homme. C’est le plus long cours d’eau fait par l’homme dans le monde. Le Canal a été construit pour le transport et est toujours utilisé dans ce but aujourd’hui. Des deux côtés du Canal, plusieurs lieux d’intérêts peuvent se visiter, dont l’une des dernières parcelles de forêt vierge du litoral, ou encore une distillerie d’huiles essentielles. Le bout de terre entre l’océan et le canal, large de seulement quelques dizaines de mètres, vaut à lui seul une visite.

Voir notre visite de Pangalanes